Comprendre le système endocannabinoïde

Comprendre le système endocannabinoïde

Romain Lyomat

Découvert par les scientifiques au début des années 1990, le système endocannabinoïde (SCE) est un système de signalisation biochimique qui existe dans le cerveau et le corps de chaque mammifère. 

Il se compose de deux éléments essentiels :

- les récepteurs cannabinoïdes, situés en abondance dans le cerveau et l'organisme;
- les endocannabinoïdes, des neurotransmetteurs responsables de la signalisation entre les récepteurs.

Chaque fonction du corps humain nécessite une homéostasie, ou équilibre, pour fonctionner de manière optimale.

Le système endocannabinoïde est essentiel pour réguler tous les processus physiologiques majeurs qui nous aident à atteindre cette homéostasie.


Les récepteurs

On connaît actuellement deux types de récepteurs endocannabinoïdes.

Les récepteurs cannabinoïdes-1 (CB1) sont principalement concentrés en abondance dans le système nerveux central, dans notre cerveau, mais on les trouve également dans notre peau, nos intestins, nos poumons, notre foie et nos reins.

La communication entre les récepteurs CB1 est essentielle à la régulation de nombreux processus physiologiques et cognitifs, notamment la sensation de douleur, l'appétit, l'humeur, la réponse au stress, la mémoire, le métabolisme du glucose, la fertilité et le sommeil.

Les récepteurs cannabinoïdes-2 (CB2) sont présents partout dans notre corps, dans le système nerveux périphérique, le système immunitaire et les tissus métaboliques, ainsi que dans de nombreux organes internes.

On estime que les récepteurs CB2 aident notamment à réguler la fonction immunitaire et la réponse inflammatoire.

Les endocannabinoïdes

Les endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs, comme la dopamine et la sérotonine, qui transportent des messages dans le corps.

Le premier cannabinoïde endogène à avoir été découvert est l'anandamide, suivi peu après par l'arachidonoylglycérol, mais nous savons maintenant qu'il en existe beaucoup d'autres. 

Il est encore difficile pour les scientifiques d'évaluer les quantités exactes que nous produisons, car le corps ne les synthétise que lorsqu'il en a besoin.

Ils se lient à nos récepteurs CB1 ou CB2 (ou les deux) et les activent, ce qui déclenche une réaction en chaîne d'événements, influençant directement et indirectement une pléthore de processus physiologiques qui contrôlent la douleur, l'inflammation, l'humeur et le contrôle musculaire.

On pense que de nombreuses pathologies, si ce n'est toutes, peuvent être le résultat d'une déficience du système endocannabinoïde. Cette situation est constatée lorsque notre organisme ne produit pas suffisamment d'endocannabinoïdes pour assurer son fonctionnement optimal. 

Le système endocannabinoïde semble bien être au cœur de notre fonctionnement il pourrait même détenir la clé du traitement de maladies auparavant incurables comme la fibromyalgie, la migraine et le syndrome du côlon irritable.


Le CBD et le système endocannabinoïde

L’intérêt du CBD réside dans sa capacité à activer ces récepteurs.

Nous savons aujourd’hui que sa consommation permet notamment d’agir sur les régulateurs de la douleur, du sommeil, de l'anxiété, de l'appétit, des nausées, des inflammations…

Les recherches en sont encore à leurs débuts, et il est fort probable que le potentiel thérapeutique du CBD soit en bien plus étendu qu’il n’y paraît.

Ajouter un commentaire

*Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.