Le CBD au volant

Le CBD au volant

Arthur Leclerc

Le CBD - abréviation de cannabidiol – est l’un des nombreux composés présents dans la plante de cannabis.

Génériquement appelés cannabinoïdes, ces composés ont des caractéristiques distinctes, dont la plus connue est l’effet planant propre à la molécule de THC.

Le CBD dispose pour sa part d’autres propriétés, dont les actions bénéfiques sur la santé font l’objet de nombreuses études.

La production du cannabidiol repose sur une extraction de la plante de chanvre, dont les variétés sont initialement sélectionnées pour leur faible teneur naturelle en THC.

Le traitement effectué pour fabriquer les différents produits à base de cannabidiol – huiles en bouteille, liquides de vapotage, produits comestibles, crèmes… – permet de diminuer le niveau de THC et respecter la réglementation.

L’objectif est d’atteindre le taux autorisé par la loi pour les produits à base de CBD en France, qui ne peut excéder 0,2% de THC.

Donc, oui, vous avez bien lu, le CBD contient une infime quantité de THC.

Vous pouvez donc vous demander si sa consommation peut altérer vos capacités au volant.

Et si un test de dépistage positif est possible en cas de contrôle par la maréchaussée.

EST-IL LÉGAL DE CONDUIRE APRÈS AVOIR PRIS DU CBD ?

Comme l’indique la réglementation concernant la drogue au volant, la consommation de substances ou plantes classées comme stupéfiants, telle que le cannabis contenant du THC, est punie par la loi.

Mais cette interdiction ne s’applique pas à la substance du cannabidiol.

Le CBD n'est en effet pas considéré comme une substance enivrante. Cela a été récemment confirmé par un arrêt  de la Cour de Justice de l'Union européenne, qui a conclu que le CBD «ne semble pas avoir d'effet psychotrope».

La consommation du CBD est donc autorisée et aucune loi n’interdit la pratique de la conduite.

Cette disposition considère bien évidemment que les produits à base de CBD consommés respectent strictement la réglementation en vigueur concernant le taux de THC.

Autrement dit, si vous utilisez régulièrement un produit à base de CBD qui n'est pas conforme, contenant un taux de THC supérieur à la norme autorisée, vous prenez le risque d’être positif(ve) et donc dans l’illégalité.

Et un simple test de dépistage de drogue permettra de le vérifier instantanément, comme expliqué ci-dessous.

Pour éviter de prendre des risques inutiles, notre meilleur conseil est donc de sélectionner des produits reconnus, dûment testés et vérifiés par des laboratoires indépendants.


LE CBD PEUT-IL ALTÉRER VOTRE CAPACITÉ À CONDUIRE ?

La majorité des personnes qui consomment du CBD ne constatent pas d’altération de leurs capacités et sont donc aptes à conduire un véhicule.

Cependant, selon les sujets, des effets secondaires peuvent apparaître, dont le plus courant concerne des signes de fatigue, comme en attestent différentes recherches.

Une revue d'études de 2017, impliquant principalement des patients souffrant d'épilepsie et de troubles psychotiques, a par exemple révélé que la fatigue était l'effet secondaire le plus fréquemment observé.

Dans une autre étude portant sur 2 400 utilisateurs, 2% ont fait part d’un état de somnolence après avoir consommé du CBD.

En 2018, des recherches sur le médicament Sativex ont été menées auprès de patients atteints de sclérose en plaques.

Le Sativex est prescrit pour améliorer les symptômes liés à la raideur musculaire. Il est composé de deux cannabinoïdes et prend la forme d'un spray oral muqueux, contenant 270 mg de THC et 250 mg de CBD par flacon de 10 ml.

Les chercheurs ont noté que les niveaux de THC dans le sang des patients pouvaient être supérieurs aux seuils légaux dans certains pays.

Si vous prenez du Sativex, il est donc important de connaître les réglementations locales et de vous munir d'un certificat attestant de votre usage médical.

Une autre étude néerlandaise publiée en 2020 a comparé les compétences de 26 sujets ayant consommé différentes quantités de THC et de cannabidiol.

Après avoir conduit sur une autoroute sur une durée comprise entre 40 et 100 minutes, les chercheurs ont mesuré leurs aptitudes à évoluer dans le trafic, leur mémoire, leur prise de décision et d'autres compétences cognitives.

Il est apparu que les groupes ayant pris à la fois du cannabis à haute teneur en THC et la combinaison THC/CBD présentaient une altération à court terme similaire à celle observée chez les conducteurs ayant un taux d'alcoolémie de 0,05 % (soit la limite légale en France).

En revanche, ceux qui avaient pris uniquement la souche CBD n'ont montré aucun changement dans leurs capacités. L’étude a ainsi conclu que le cannabidiol dans ces circonstances n'entravait pas la conduite.

LE CBD APPARAÎT-IL DANS LES TESTS DE DÉPISTAGE DE DROGUE ?

La police dispose de kits de dépistage de drogue, utilisés pour détecter la cocaïne et le cannabis. S'ils arrêtent un automobiliste et le soupçonnent d'être sous l'influence d'une drogue illégale, les agents peuvent lui demander de passer un test salivaire.

Les tests donnent des résultats en cinq minutes.

Bien qu’ils ne soient pas recevables devant les tribunaux, ils peuvent conduire à des analyses de laboratoire, qui elles peuvent constituer des pièces à charge.

Ces tests ne sont pas conçus pour détecter le CBD, mais uniquement le THC.

Il est donc peu probable que vous obteniez un résultat positif au THC si vous n'avez utilisé que des produits à base de cannabidiol conformes à la loi.

Pour éviter tout risque, nous vous conseillons de vous limiter aux seuls produits commercialisés en France ; les produits achetés à l'étranger pouvant contenir des taux de THC plus élevés que ceux autorisés localement.

Il est donc essentiel d'acheter votre CBD auprès d'un producteur digne de confiance qui peut démontrer les niveaux de THC de ses produits via des tests de laboratoire indépendants.

Ajouter un commentaire

*Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.